• 1497
  • 428
  • 100
    • 24
    • 73
    • 6

Le manque d’oxygène (hypoxie)

Si plusieurs poissons présentent les symptômes suivants, on peut suspecter un manque d’oxygène (hypoxie, du grec hupo : sous, et oxus : oxygène):

  • Les poissons se déplacent peu, présentent des difficultés de respiration (mouvement saccadé ou difficile des branchies) et/ou aspirent constamment l’air en surface (“pipage d’air à la surface”). Les poissons se placent en effet à l’endroit où s’effectuent les échanges gazeux, c’est à dire à l’endroit où l’oxygène est susceptible d’être le plus concentré.
  • Dans les cas extrêmes, les poissons peuvent avoir des mouvements complètement désordonnés, sont agités et chercher désespérément à sauter de l’aquarium comme pour échapper à un prédateur invisible.

Causes possibles (multiples et combinables):

Il faut commencer par tester le taux d’ammoniaque et de nitrites (les nitrites empêchent les poissons d’absorber correctement l’oxygène). Si l’eau contient de l’ammoniaque ou des nitrites, cela est anormal : il faudra faire des changements d’eau partiels réguliers (tous les 2 ou 3 jours) afin de diluer ces toxiques en attendant que le filtre soit suffisamment mature (voir le cycle azoté). Enfin, branchez un bulleur, indispensable en aquarium non planté et en l’absence de courant de surface.

La chaleur excessive en été peut faire chuter le taux d’oxygène disponible dans l’eau : si c’est le cas, éteignez d’abord les lumières du bac et entrouvrez le couvercle, ajoutez un petit peu d’eau plus fraîche et installez un aérateur (“bulleur”) si ce n’est pas déjà fait.

Plus rarement, une chute du pH peut être à blâmer (aquarium mal entretenu, surpeuplé, eau très peu minéralisée).




  • 1497
  • 428
  • 100
    • 24
    • 73
    • 6