Quel filtre pour votre aquarium ?

La filtration de l’aquarium est essentielle pour le bien-être des poissons et l’équilibre du bac. Les différents types de filtres les plus populaires sont:

  1. Le filtre interne compact
  2. Le filtre à décantation
  3. Le filtre externe
  4. Le filtre-boîte ou angulaire
  5. Le filtre sous-gravier
  6. Le filtre éponge

Poissons Rouges

Les différents filtres d’aquarium

Assez souvent, le filtre est inclus dans l’aquarium (kit), ce qui revient en principe moins cher. Il existe 6 grands types de filtres :

Le filtre interne compact:

Filtre intérieur compact

Économique et très populaire, le filtre intérieur peut convenir à des bacs jusqu’à une bonne centaine de litres pour les plus gros modèles.

Il est muni d’un embout orientable ou non, à débit variable (c’est mieux) ou non, et désormais doté de plus en plus souvent d’un système « venturi » pour aérer l’aquarium grâce à de petite bulles. Evitez les « mini-filtres internes » pour les poissons rouges car ils ont été conçus pour des aquariums nano (miniatures) et n’ont donc pas la capacité de traiter les déchets produits par des poissons rouges.

En conclusion, ce n’est pas le filtre le plus efficace, mais à condition de choisir un modèle de taille et de débit adaptés, le filtre interne compact conviendra aux volumes modestes (voir la question du débit un peu plus bas) et son entretien est aisé.

Efficacité

3 étoiles


Le filtre à « décantation » (filtre suspendu)

Filtre à décantation Aqua Clear

Il s’agit d’un bloc de plastique à 2 ou 3 compartiments.

Une pompe à eau, située dans le dernier compartiment du filtre aspire et fait circuler l’eau à travers la masse filtrante (par exemple ouate  filtrante, céramiques de filtre, cubes de mousse synthétique..) pour la  rejeter épurée à la surface du bac.

L’efficacité biologique est meilleure que pour le filtre intérieur compact car le volume de masse filtrante est plus généreux.

Le filtre à décantation (parfois appelé filtre cascade) est un mode de filtration efficace, économique, facile à entretenir, le principal défaut étant qu’il est peu discret (le chauffage peut toutefois y être dissimulé). Il nécessite une pompe à eau.

Efficacité

4 étoiles

 

Le filtre externe:

Filtre externe

 

C’est une option très efficace pour les volumes moyens à importants (à partir d’une centaine de litres pour les modèles les plus compacts). Le prix des filtres externes s’est démocratisé, aussi il est désormais possible de dénicher certains modèles à 80 euros ou moins.

 

Le filtre externe est aussi très polyvalent (le choix de la masse filtrante est très large: mousses, nouilles de céramique, charbon actif…)

Les deux tuyaux (entrée et sortie) du filtre sont très faciles à dissimuler, derrière des plantes par exemple. Il est nécessaire de dissimuler l’appareillage (dans le meuble) et de s’assurer de temps en temps de l’étanchéité des tuyaux. Les deux tuyaux (entrée et sortie) du filtre sont très faciles à dissimuler, derrière des plantes par exemple. Le filtre externe est bien adapté au bac à poissons rouges.

Efficacité

5 étoiles

 

Le filtre-boîte ou filtre angulaire

Filtre-boîte
Le filtre-boîte (parfois appelé filtre sur pompe à air, filtre de coin ou filtre angulaire) est de moins en moins en utilisé.

Il est modulé grâce à une pompe à air, qui fait circuler l’eau à travers la masse filtrante (mousse, billes céramiques) et qui assure en même temps une aération efficace de l’aquarium (rejet des bulles en surface).

La filtration biologique est correcte; en revanche, la filtration mécanique (aspiration des plus grosses particules) est médiocre. Enfin, ces filtres sont laids. Pour les poissons rouges, il est un bon candidat pour le bac de quarantaine (ensemencement en bactéries facile). Le filtre sur pompe à air est aussi utilisé dans les petits aquariums d’élevage car il ne pose pas le risque d’aspirer la frai.

Efficacité

1 etoile et demi

 

Le filtre sous-gravier (filtre sous sable):

Filtre sous-gravier

Très populaire par le passé, le filtre sous-gravier est de moins en moins utilisé car assez peu pratique.

Ce filtre bon marché et discret n’est adapté qu’à des volumes modestes et nécessite l’installation préalable de plaques de plastique perforées placées légèrement en pente sous le sol de l’aquarium (épaisseur de gravier recommandée au-dessus: 75-80mm; diamètre du gravier: 3-5mm). L’eau est alors aspirée à travers le sol puis ré-éjectée dans le bac grâce à une colonne d’air (tube vertical) générée grâce à une pompe à air (aérateur) et/ou une pompe à eau selon les cas. C’est le gravier qui fait en fait ici fonction de matière filtrante : les particules et les déchets organiques sont attirés sous le substrat (filtration mécanique) puis sont dégradés grâce à l’action des bactéries présentes naturellement dans le sol (action biologique).

Cette filtration a cependant nombre d’inconvénients : elle doit être placée en premier lors de la mise en place de l’aquarium et ne peut ensuite être retirée sans avoir à tout enlever. L’efficacité biologique est excellente mais l’efficacité mécanique est médiocre. L’entretien (aspiration des déchets sur le fond) doit être très régulier faute de quoi le filtre risque de voir son débit ralentir ou même de se colmater. Enfin, il ne convient pas bien à la pousse des plantes car son action dérange les racines et tout sol nutritif est prohibé (il est toujours possible d’avoir des plantes qui ne nécessitent pas d’enracinement, du type Anubia ou fougère de Java).

Efficacité

2 étoiles


Filtre éponge

 

Un filtre bon marché et à l’ancienne dont le fonctionnement est assez proche du filtre boîte.

L’eau est aspirée à travers l’éponge par une pompe à air comme pour le filtre boîte. La filtration biologique va du correct à l’excellent en fonction des modèles et de la taille: par exemple, les filtres double éponge sont les plus efficaces car ils offrent davantage de surface que les modèles simples afin de permettre aux bactéries épuratrices de se développer. Certaines marques permettent même l’addition de billes céramiques, un vrai plus. La filtration mécanique est moyenne cependant et ces filtres sont inesthétiques.

Les gros modèles conviendront aux bacs de taille moyenne. Les petits modèles sont idéaux pour les bacs dans les bacs d’élevage (pour limiter le courant et éviter de blesser les alevins), le bac-hôpital ou les aquariums avec des invertébrés.

Efficacité

2 étoiles et demi


Débit du filtre et entretien du filtre:Points d'interrogation

Quelque soit le filtre choisi, le débit de filtration horaire doit être au minimum 2 fois supérieur au volume d’eau de l’aquarium. De plus en plus de filtres sont désormais dotés d’un débit variable, ce qui permet d’adapter le débit à vos besoins. Lorsque le débit faiblit nettement, on rince alors la mousse bleue ou autres masses filtrantes, mais jamais à l’eau du robinet car la mousse contient des bactéries épuratrices indispensables qui sont très sensibles au chlore. Si le filtre de l’aquarium n’est équipé que d’une seule mousse (filtre interne compact) , il faut prendre des précautions avant de changer la mousse (au bout de quelques mois en général) afin d’éviter de sacrifier toute la colonie bactérienne d’un seul coup : il suffit simplement de couper le bloc de mousse en deux. On ne changera qu’une moitié à la fois et la seconde moitié deux semaines plus tard. L’ancien bloc aura ainsi le temps nécessaire pour coloniser le nouveau et suffisamment de bactéries seront préservées !

Important : le filtre de l’aquarium doit tourner 24h/24h, 7 jours sur 7.

Quelles marques de filtres recommendez-vous ?Points d'interrogation
Les grandes marques d’aquariophilie sont les sures et durables : par exemple, Rena API, Eheim, JBL, Tetra, Fluval, All Pond Solutions, Superfish, Aquaclear (filtres suspendus).

Nouilles céramiqueUne filtration biologique efficace:

Plus la masse filtrante contenue dans le filtre de l’aquarium (par exemple bloc de mousse bleu, nouilles de céramique, etc) dispose d’une surface de filtration importante, plus la filtration biologique est efficace. Ceci plaide en faveur d’un filtre de dimension adaptée au bac à poissons rouges car ceux-ci sont de gros « pollueurs ».