• 1498
  • 426
  • 98
    • 24
    • 72
    • 1

Les types de nageoires et la propulsion

Les nageoires des poissons osseux sont des appendices composées d’épines osseuses saillantes et reliées ensemble par une fine peau.

La nageoire caudale (“la queue”) participe à la propulsion du poisson. Les nageoires anales et dorsales ont une fonction stabilisatrice, en vitesse lente ou à l’arrêt. Les nageoires pectorales et pelviennes permettent au poisson d’ajuster sa trajectoire (changements de direction haut + bas + droite + gauche), d’accélérer ou de ralentir; elle jouent également un rôle de stabilisation.

Chez le poisson rouge commun, les nageoires dorsale, caudale et anale sont impaires alors que les nageoires pelviennes et pectorales sont paires.

Mais selon la variété, ces caractéristiques seront bien différentes : par exemple, chez une variété plus sophistiquée, telle le Ryukin, toutes les nageoires seront paires à l’exception de la dorsale.

Identification des nageoires des poissons

Identification des nageoires




Points d'interrogationDe nombreuses variétés de poissons rouges se caractérisent notamment par l’absence d’une ou plusieurs nageoires : par exemple, le Ranchu et les têtes de lion n’ont pas de nageoire dorsale.

Page suivante: Les sens des poissons »

  • 1498
  • 426
  • 98
    • 24
    • 72
    • 1